La visite du week-end et un programme bien chargé. Pendant qu'Ulrich grignotte sec, la tête dans la balle de foin, nous installons un petit parcours dans la carrière. L'idée : faire passer à chouchou les mêmes difficultés que la semaine dernière, mais monté.

Je récupère mon poney et commence par un coup d'étrille : apparemment monsieur a transpiré. Je découvre deux petites blessures sur deux membres donc je charge Romain de désinfecter ça pendant que je fais le shiatsu. Je cure les pieds et passe le bouchon avant de seller => poney patient, génial !

Direction la carrière où je me mets en selle seule en utilisant le montoir. Il a fallut que je le déplace plusieurs fois car Ulrich n'a jamais tenu en place au montoir et il ne va pas commencer^^. Par contre une fois le pied à l'étrier super immobilité, et pendant tout le travail il a maîtrisé l'immobilité à la fin des exercices, et même parfois pendant malheureusment^^.

Petite détente au pas et au trot avec trois cercles au trot à chaque main. L'impulsion n'était pas franchement là et monsieur avait plutôt tendance à traîner des pieds mais il l'a fait. Nous avons eu des "bug" en passant vers les copains mais ceci est expliqué encore une fois par la sortie matinale en balade de ces deux compagnons (ce qui expliquait aussi les marques de transpiration). 

Passage des difficultés ensuite : 

Le cercle en tuyau => "finger in the nose", il suffit que je me présente devant, même de biais et que je me baisse pour qu'il y aille => j'aime mon papy poney !!!

IMG_20141004_162439

 Le passage du "L" au pas. Un passage difficile avec un gros bug au milieu du tournant en mode "planté sur place" pendant cinq minutes sans réponses aux jambes ou à la voix. Réglé avec un quart de tour à droit et un quart de tour à gauche avant de repartir. En tout cas, vu sa tête ce n'est pas par peur qu'il n'y allait pas.

IMG_20141004_162516

 Mais ensuite ça passe comme dans du beurre. Nous y sommes passés dans les deux sens et nous avons refait un tour après la dernière épreuve pour vérifier.

IMG_20141004_162715

IMG_20141004_162717

 Ce que j'appréhendais le plus : la palette. En main il ne fait pas attention où il pose ses pieds et donc j'ai préféré l'équipé de guêtres pour pallier aux éventuels dérapages qui pourraient être amplifiés par mon poids. Mais j'ai eu un poney parfait, qui m'a très agréablement surpris. Arrivé dans le calme, même si pas forcément très droit, il a posé ses antérieurs et a attendu que je lui demande pour continuer et les deux passages (un dans chaque sens) se sont déroulés à merveille => j'ai le meilleur poney de la terre, bis !

IMG_20141004_162631

 Entre les exercices, retour près de Romain pour récupérer ses carottes et à la fin broutage pendant qu'il rangeait les plus gros éléments pour ne pas gêner. Et ensuite....

Départ en balade ! Nous avons repris le chemin fait avec la copine l'autre jour et je ne me suis trompée qu'une fois lol. Quelques arrêts pour brouter, un poney à l'écoute qui s'est prêté à l'inversion des cavaliers à mi chemin et a même trotté, presque de lui même et avec beaucoup plus d'impulsion. Ce cheval aime le goudron, je ne vois que cette explication. Comme les pieds nécessitent la prochaine visite du maréchal je n'ai pas poussé sur le trot. Sur la dernière allée, pieds à terre pour Romain, rênes sécurisés pour Ulrich et nous le laissons nous suivre pour rentrer. Il s'arrête à chaque touffe d'herbe mais avance sans encombre.

Retour à l'attache, déshabillage, pansage, graissage des pieds, et petit coup de ciseaux au passage de têtière et pour égaliser la crinière. Je vous rassure je n'ai pas décidé de lui faire une coupe au bol mais juste de couper en biseau les mèches qui étaient beaucoup plus longues que les autres pour donner un peu de propreté. Vu mon habileté, je ne voulais pas le défigurer. Changement de bonnet car il a les yeux cracras avec l'autre : j'espère qu'il tiendra cette fois. Un peu d'huile de cade et de mitosyl sur l'épaule qui est à nouveau râpée, la chemise et au pré le nounours. 

Nous finissons de ranger tout notre bazar, une carotte pour mon Ulrich qui daigne sortir la tête du foin lors de notre passage en voiture et retour sur Marseille. Pour la deuxième fois consécutive, un poney patient et formidable (mais ça il l'est toujours) !