8h11 ce matin, réveillée par un appel d'Aurélie. Isabelle l'a prévenue qu'Ulrich est couché et sûrement en colique elle y va et me tient au courant.

9h52 nouvel appel, après un petit temps avec une couverture et application d'huiles essentielles (on garde la calmagine pour plus tard au cas où) Ulrich semble aller mieux mais il est fatigué. Il a quand même essayé de fracasser son panier et elle lui a finalement retiré. Il grapille un peu de foin. Aurélie fera des allers-retours toute la matinée pour le surveiller

Je tente de vaquer à mes occupations mais je ne suis pas bien. Soledad essaye de me rassurer en me disant que c'est sûrement une colique de froid : suit la grande réflexion sur couvrir ou ne pas couvrir qui m'arrache un peu plus le cerveau. Pendant les courses j'achète les réserves d'huile de colza pour lui donner du gras à brûler.

A 15h nous arrivons au domaine. De la voiture nous apercevons Ulrich qui semble agité et ne sait pas s'il doit se coucher ou non. Le temps de se garer et de changer de chaussures, il a rejoint ses copains et s'est apaisé. Je le récupère pour le faire marcher et il marche. Je lui fais le pansage sans l'attacher : il grapille quelques brins d'herbe pendant que je passe rapidement l'étrille. Je tente de faire le shiatsu mais les bruits sont vraiment timides. Je lui masse la tête et il semble apprécier. Je finis en passant le bouchon dans le bon sens pour faire circuler l'énergie (enfin j'espère...)

Nous refaisons marcher mais il semble raide des postérieurs : je vérifie les pieds et fait un curage rapide ; il n'y a rien. Encore quelques tours et mon chouchou qui bloque pour faire pipi : les urines sont un peu foncées à mon goût mais surtout, Ulrich ne fait jamais pipi en dehors de chez lui... Je donne toutes les infos à Aurélie et je me décide à le rentrer dans son parc. Je lui réessaye son licol pour donner les mesures à Pauline car oui il faut positiver.

IMG_20141025_155641

IMG_20141025_155651

IMG_20141025_155656

IMG_20141025_155802

Je l'observe de loin pendant un moment, il reste collé à ses copains, la tête dans la queue d'Instinct et somnole. Je range mes affaires et l'observe encore en redescendant avec la voiture. 

Je reviendrais lundi mais le temps va être long d'ici là...

Vers 19h un SMS puis un appel d'Aurélie. Point positif il y a eu un crottin mou, la colique semble donc "passée" mais mon petit chou est toujours bien fatigué et il s'était couché à nouveau. Elle l'a donc couvert pour ce soir et a préféré appeler la vétérinaire pour avis et pour la prévenir car demain c'est dimanche et en cas d'urgences... La vétérinaire voulait que je sois préparée car pour elle cette fatigue, le fait qu'il se couche, cela peut aussi n'être que la vieillesse et une indication, du début de la fin (qui pourrait être proche). 

J'ai couru toute la journée, et là j'étais sur le chemin d'une sortie avec Romain. j'ai marché un moment, le coeur gros. Toute la journée j'ai été stressée mais là c'est trop ; je vais pourrir la soirée si j'y vais je décide donc de rentrer. Sur le chemin tout défile et je pleure pour évacuer. Je veux croire que mon petit chou c'est le plus fort et qu'il va s'en remettre mais en même temps je me dis que samedi dernier quand je pestais contre ses bêtises, peut être que c'était la dernière fois... Et l'impression d'avoir fait trop d'erreur avec lui, de ne pas avoir fait assez...

Les larmes ont coulé encore quand les crochets de sa chemise anti-insectes m'ont résisté alors que je voulais la passer à la machine, pour l'année prochaine...